Bienvoir.eu

Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Produits/Montures/Gouverneur.A: Passion, Conviction, Fantaisie, le Leitmotiv de «Françoise»

Gouverneur.A: Passion, Conviction, Fantaisie, le Leitmotiv de «Françoise»

19/07/2005 - Lu 6774 fois
  • Note moyenne : 2.58/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.6/5 (60 notes)

Qu’on se le dise, les lunettes sous leur forme actuelle, sont une invention française et plus précisément jurassienne. C'est par un « clou de génie » vers 1730, que débute l’aventure d’un fabricant installé à Morez ayant l’idée de remplacer le bois par une pièce métallique maintenant les verres proches.
Et pour que l’ensemble tienne bien en place , 50 ans plus tard, on les accrocha aux oreilles. Dès 1796, apparaissent les premiers ateliers de lunetterie, dont le développement est favorisé par l’industrie du fer – elle reste une activité artisanale qui occupe les mois d’hiver.

Tout était prêt pour que naisse l’entreprise familiale Gouverneur en 1878, à Morez, confirmant ainsi l’implantation dans le Jura de la lunetterie.
Cette usine est le fruit du travail et de l’ingéniosité de Clément Gouverneur, qui perfectionne le système des branches à ressorts qui maintenait bien les lunettes en place.

Usine et savoir-faire se transmettent au fil des successions pour devenir aujourd’hui Gouverneur A., qui œuvre dans le même esprit de perfection, se plaçant à la pointe du progrès et de la modernité.
Il est bien loin le temps où les machines à torsader le fil de métal étaient installées dans les combles de la maison qui abrite toujours les ateliers et étaient accessibles aux membres de la famille, secret de fabrication oblige !

« Françoise », une féministe douée

En bientôt deux siècles, il y a eu quelques changements. La concurrence de produits « exotiques », qui a failli être fatale à Gouverneur A., a conduit un temps à se contenter des « no name », comme l’on appelle les produits diffusés sans marque par les distributeurs. Pas question de se résoudre à voir disparaître une des dernières fabriques de montures authentiquement françaises.
La tradition demeure et c’est aujourd’hui Françoise Morel-Mottet, arrière petite-file de Clément Gouverneur, qui s’est installée aux commandes.
Cette offensive est l’occasion de moderniser le parc de machines, où désormais se côtoient « Demoiselles » et machine à laser pour souder le titane, tenant compte ainsi de évolution des techniques et des goûts des consommateurs à la recherche de montures légères comme des plumes aux formes séduisantes.
Pour répondre à cette évolution, il a suffi de la passion de « Françoise « pour imaginer les formes, associer les couleurs et dénicher les astuces techniques. Elle ne collabore qu’avec des sous-traitants de l’endroit et fait un pied de nez à ceux qui n’entrevoyaient que sa chute. Sa philosophie : laisser à ses collaborateurs une marge d’expression pour rester dans un esprit d’équipe favorisant la créativité. Le résultat : des montures de lunettes au design orignal à un prix de créateur abordable.

Trois collections pour épouser toutes les envies…. et Quelques solaires pour tout se permettre

  • "Soyons fous" : une ligne dédiée à tous ceux qui n’hésitent pas à affirmer leurs goûts. Qu’une forte personnalité pousse à prendre le contre-pied des conventions tout en recherchant la qualité française, l’éclat des couleurs combinées et la touche d’originalité remarquée par tous.
  • "Coup de jeunes" : réservées aux plus sages que ll’originalité n’effraie pas.
  • "Eternité" : c’est le domaine des « intemporelles ». Des créations qui font partie de l’histoire de Gouverneur A.. Ces modèles anciens « revisités » s’adressent à ceux qui restent sensibles aux valeurs du passé mais bien ancrés dans le présent.
  • "Coup de soleil" : et si vous vous appeliez Barbarela, B.B. ou Ursula le temps d’un été….

    D’entrée de jeu : « Soyons fous ! »

    ZAZOU : La Féline ou Cat Woman, comme au cinéma Comment se faire un œil de chat ?
    Cette monture à l’ovale profilé habile le regard de velours et sort ses griffes, avec la découpe acérée des extrémités. Les yeux se voilent de parme, turquoise, vert clair ou rouge.
    A chacune, sa séance à partir de 210 euros et séances supplémentaires cet été, avec la version solaire.

    SCALA : Sur un air d’opéra
    Avec son sourcil ondulant tel le vibrato d’une soprano, cette monture met en scène l’excentricité et l’audace. Digne d’une diva, c’est un brin de folie pour des yeux qui chantent sur plusieurs tons : rouge, noir, fuchsia, bleu turquoise, pistache, bronze et cuivre. Branches et sourcils rappellent le tombé de rideau par leurs découpes au laser donnant l’accent baroque à la monture.
    Existe en version solaire. Vous ne monterez pas plus haut que 250 euros prix public.

    COMPOSIS 4 ET COMPOSIS 1 : Vice Versa C’est l’endroit contre l’envers que proposent ces deux montures jumelles, à porter selon son humeur, son tempérament. Le sérieux du modèle 4 tient à la forme rectangulaire qui couvre le sourcil. Upside down ! C’est Composis 1 dont la monture est « renversée », façon demi-lune.
    Les branches souples et fines, avec décrochement du tenon, se font discrètes face à ce duo chic et choc. Composis 4 se décline en brique, noir, rouge, turquoise et bleu tandis que Composis 1 se préfère en citron, rouge/noir, bleu, parme, kaki et vieux brun.
    L’endroit vaut l’envers avec un prix public à partir de 210 euros.


    « Coup de jeune », « Coup de cœur »… .

    ZINZIN : Plutôt masculine…
    Cette monture, à la géométrie résolument masculine, encadre le regard avec sobriété et force. Le nez double accentue la frontalité du modèle et le caractère de cette esthétique aux découpes Art Déco. Le choix des couleurs la destine à l’homme : kaki, noir et noir /blanc.
    Prix public à partir de 220 euros. Version solaire présentée.

    RAM W ou sans : Les fées papillon
    Inattendue, c’est un papillon devant les yeux que dépose cette monture. Légères et fines, ses ailes dansent et déploient un arc-en-ciel aux couleurs inhabituelles : noir, bleu, blanc, rouge, vieux brun, aubergine, blanc/bleu et ambre foncé.
    A prendre dans son filet à partir de 150 euros prix public.

    NESTOR : Trop sérieux s’abstenir !
    Le sourcil épais, à la Groucho Marx, confère humour et esprit à cette monture en acier découpée au laser. Elle n’engendre guère la mélancolie et pétille aussi bien en noir, gris, kaki, rouge ou tilleul.
    Humour est sauf avec un prix public à partir de 210 euros.
    Existe en version solaire.

    VAN : C’est l’été !
    Chasse aux papillons et sorbets, cette monture oublie l’hiver et ouvre ses fenêtres sur les plaisirs estivaux. Les parfums de l’été sont citron, orange, citron /rouile pour les plus gourmands.
    Prix public plaisir : à partir de 160 euros.

    SAGA : La demi-lune revisitée !
    On n’est plus sérieux quand on a 40 ans ! Destinée aux presbytes, cette monture renouvelle le modèle par des branches épaisses et droites aux coloris originaux de ses manchons. La monture ne se cache plus, elle s’exhibe bicolore bleu turquoise /ambre, blanc /violet, rouge /noir et gris /rouge.
    Elle se dévoile à partir de 210 euros prix public

    GRACE : Miss Sixtie’s sur Holywood Bd
    Flash back nostalgique pour cette monture métallique. Qu’une vamp holywoodienne ou une ménagère sommeille en vous, elle réveille le regard grâce à ses sourcils épais et évasés dans le plus pur style « œil de biche ». Cet effet est encore souligné par le décrochement tenon - branche qui étire l’œil et l’alume.
    De son aînée, elle se distingue par la découpe au laser et par les coloris choisis : brique, violet et vert d’eau ont remplacé le noir.
    Le voyage dans le temps est à partir de 210 euros prix public


    Un goût « d’Eternité »….

    PHIL 2 : Le plein écran
    Panoramique, cette monture ouvre des horizons dégagés grâce à sa forme en demi-cercle et le décrochement des tenons qui élargit le regard. Le fil roulé de la monture et des branches flexibles contribue à leur discrétion, tandis que les coloris – rouge, kaki, vieux brun et gris – soulignent son originalité.
    Les sont disponibles à partir de 200 euros prix public

    MODE : Regardez-moi bien dans les yeux !
    Sous des allures d’enfant sage, cette monture en un clin d’œil s’affranchit des conventions. L’ovale classique y est détourné avec ses quatre pans coupés et son fil Nylor qui encercle le verre. Ses coloris fuchsia, violet brillant, orange, vieux brun, bleu foncé et bicolore bleu /blanc en soulignent avec finesse la découpe.
    Prix public léger à partir de 125 euros

    SALSA : Voyez comme on danse !
    Cette monture, apparemment sérieuse fait penser à un petit pas de danse avec ses branches légèrement décrochées en un déhanchement accentué. Pimpante, elle adopte des couleurs originales et vives (violet et brun) qui égaient sa forme rectangulaire.
    Le virevolte à partir de 210 euros prix public

    COUCA : Discrètement coquette !
    Sur un ovale traditionnel, la monture disparaît, légère et aérienne. Elle n’existe que par son tenon – enjoliveur ressoudé, planté comme une mouche au coin de l’œil. C’est un grain de beauté qui embellit ingénument le regard, qu’il soit violet, blanc ou turquoise /noir.
    La séduction a un prix léger, à partir de 200 euros prix public

    JUSTE : le Yin et le Yang font l’équilibre
    Cette monture unisexe adopte la simplicité avec sa forme rectangulaire et l’harmonie en modernisant un modèle traditionnel aux branches flexibles.
    Elle est disponible en noir et bleu marine ; elle se féminise en bicolore noir et brique, pour devenir fantaisiste en orange et violet.
    Vendue à partir de 220 euros prix public

    BAMBOU : Entre Orient et Occident, le charme éternel
    A première vue, cette monture paraît traditionnelle avec son nez W et sa forme en rectangle aplati.
    L’inspiration orientale perce dans les branches fines et souples à l’image des pousses de bambou. Sa forme combinée à des coloris gais la rend intemporelle : orange, violet, pomme, noir et blanc.
    Son prix public, à partir de 125 euros

    AUTHENTIQUE : Zen Attitude
    Cette monture en acier se résume à l’essentiel avec sa barre fine et son design épuré. Les esthètes, en quête de simplicité, seront séduits par le dépouillement de ses lignes. Seule concession, la débauche de coloris proposée, avec des tons citron, brique, fuchsia, turquoise, gris, bleu foncé, blanc et noir.


    coup de soleil…

    Shaft : In the heat of the night…
    Cette monture se porte absolument avec une coupe afro et des pantalons pattes d’éph’. Pas de compromis ! On ne se cache plus derrière ses lunettes !!!
    Prix public à partir de 120 Euros

    Barbarela : Audacieuse mais toujours féminine
    Comme une héroïne de Comics, entrez dans la légende et enfourchez cette monture métallique bleu glacier.
    Prix public à partir de 120 Euros

    Girl 007 : Rien que pour vos yeux !
    Incontournables dans une panoplie de James Bond Girl, ces lunettes aux formes ovales donnent l’avantage et soulignent le regard d’un contour blanc.
    A exhiber aussi sur la plage avec ou sans James à vos côtés.
    Prix public à partir de 120 Euros


  • Les Commentaires

    1 commentaire - Voir
    Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
    Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |